Fiche technique

Marque PLYMOUTH
Modèle ROAD RUNNER SUPERBIRD
Année 1970
Code | Type 440 SIX PACK
Moteur 8 cylindres
Cylindrée 440 ci - 7L2
Alimentation Triple carburateurs 2 corps
Puissance 390 ch
Etat TBE
Disponibilité Fin octobre

Historique

La Plymouth Road Runner a été commercialisée de 1968 à 1980, en passant par une grande diversité de modèles et continue à susciter un réel intérêt pour les collectionneurs. La plus belle époque du Road Runner fut celle de 1968 à 1971, années durant lesquelles elle était la plus puissante des « muscle cars » commercialisées aux États-Unis grâce à son moteur Hemi de Chrysler.

Le plus puissant moteur que la Road Runner possédait dans sa gamme, en option, était le Hemi 7 L (qualifié de « big block » car moteur typé longue course, c'est-à-dire que la course du piston est plus grande que son alésage; privilégiant le couple moteur à la puissance, et donc une plus grande fiabilité) de 425 ch. Ce moteur offrait à la voiture la réputation de prendre 13,5 secondes pour parcourir la dragstrip (piste de dragster, droite, de 402 mètres). Le roadrunner est souvent confondu avec la Plymouth GTX, qui est sa version haut de gamme conçue sur une base de Plymouth Satellite, lui donnant une assiette plus importante. Le Road Runner, contrairement à la Plymouth GTX était conçu sur une base de Plymouth Belvedere. La Dodge Super Bee de 1968 était l’homologue du Road Runner dans la division sportive de Chrysler, Dodge. Il existait aussi la Plymouth Superbird qui était un dérivé du Road Runner conçue pour la course de Nascar, aussi commercialisée. Elle se différencie du Road Runner par son long nez et son aileron arrière de grande taille. Le Road Runner était la plus puissante voiture américaine commercialisée à cette époque. Plus tard il perdit de sa vigueur après les premières réformes écologiques de 1971 qui signèrent la fin de l’époque des American muscle cars, la course à la puissance.