Fiche technique

Marque SIMCA
Modèle PLEIN CIEL
Année 1961
Code | Type Coupé type AG
Moteur 4 cylindres
Cylindrée 1 290 cm3
Alimentation carburateur Solex 32 PBCIT
Puissance 60 CH : 7CV fiscaux
Kilométrage 90 802 km compteur
Boîte de vitesse Manuelle 4 rapports
Equipement Intérieur cuir, toit blanc
Etat TBE
Couleur peinture Bleu ciel de Capri
Disponibilité Immédiate - dépôt vente

Historique

Après la Seconde Guerre mondiale, les véhicules de la marque Simca (Société Industrielle de Mécanique et Carrosserie Automobile), fondée en 1935, faisaient non seulement partie du quotidien de la rue en France, mais étaient également très populaires en Allemagne. Cependant, cette popularité était inégalement répartie sur le territoire de la République fédérale d'Allemagne à l'époque et était particulièrement prononcée dans l'ancienne zone d'occupation française. En 1951, la Simca 9 Aronde fait ses débuts en tant que nouveau modèle de la classe moyenne. Dans le même temps, il s'agissait du premier véhicule développé indépendamment, après que Simca n'ait auparavant construit que des voitures Fiat sous licence. Chez les Italiens, seul le moteur quatre cylindres de 1,2 litre avec vilebrequin à trois paliers, arbre à cames latéral et soupapes en tête a été adopté. Cela produisait 33 kW / 45 ch et 85 newtonmètres de couple, qui étaient transmis à l'essieu arrière via une boîte de vitesses manuelle à quatre vitesses. Alors qu'une suspension indépendante moderne à double triangulation, ressorts hélicoïdaux et barre anti-roulis était déjà utilisée sur l'essieu avant, les roues arrière roulaient sur un essieu rigide classique avec ressorts à lames. L'Aronde était freinée par quatre freins à tambour à commande hydraulique. Le nom de la voiture avec sa carrosserie autoportante et son design rond, typique du début des années 1950, remonte au vieux mot français pour « hirondelle ». Cet oiseau ornait également le logo Simca. À la mi-1964, plus de 1,4 million de voitures avaient été construites, marquant le début de l'ascension de Simca pour devenir parfois le deuxième constructeur français. Initialement, en plus de la berline à quatre portes, il y avait aussi un break à trois portes et un coupé à deux portes, qui a été produit par Facel. Cela a été suivi plus tard par le coupé Grand Large avec un style de carrosserie orienté vers celui de la berline. En octobre 1955, un vaste lifting a été effectué, qui dans le jargon d'usine était appelé la deuxième génération de modèles. Outre des zones entièrement repensées à l'avant et à l'arrière, la désormais innombrable Aronde a également reçu le nouveau moteur Flash de 35 kW / 48 ch, qui avait été porté à 1,3 litre de cylindrée. Simca proposait désormais la berline également dans la version luxueuse Elysée et Montlhéry.

Deux ans plus tard, la Simca Aronde Océane est apparue en cabriolet deux places ainsi que le coupé à toit rigide Plein Ciel, tous deux à nouveau construits par Facel. Ces deux variantes sont restées relativement rares, avec un total d'environ 11 500 unités, par rapport aux variantes Aronde produites directement par Simca.

Le Plein Ciel - qui signifie "plein air" en raison de son cockpit aéré - et l'Oceane ont été conçus pour un marché soucieux de la mode ; conçues pour être des voitures élégantes, mais abordables, pour se déplacer en ville. Si élégant, en fait, qu'apparemment Brigitte Bardot en possédait une. Les deux avaient une carrosserie redessinée par Facel Vega - beaucoup d'entre vous auront probablement remarqué les similitudes avec la HK500 - qui construisait des carrosseries pour Simca depuis la 8 Sport en 1951. On ne manquera pas non plus de remarquer les influences américaines, avec son arrière à ailettes, ses enjoliveurs de roues et son pare-brise panoramique enveloppant. Tout cela signifie que la Plein Ciel et l'Oceane sont devenus aussi populaires sur le marché américain qu'en France.

Descriptif

Le modèle que nous présentons à la vente est celui de la génération qui suit le mouvement de la berline qui passe de l'Aronde 1300 à la P60 en Octobre 1958. Le pare-chocs avant devient plus torturé et remonte de chaque côté de la calandre. Les feux arrière changent avec une partie supérieure conique. Le toit de la Simca Aronde Plein Ciel est modifié, il est plus haut et on en profite pour agrandir la lunette arrière. Dans l'habitacle, le nouveau cadran rectangulaire fait son apparition. 

L'année suivante, SIMCA veut baisser ces prix pour rendre les voitures plus compétitives. C'est l'aspect de la finition « S » pour simplifié. Extérieurement, on les reconnaît aux nombreux emprunts qu'ils font à la berline, des pare-chocs aux pare-chocs en partie caoutchoutés en tête. A l'intérieur, le tableau de bord est peint et non plus garni et le cuir est abandonné au profit du simili. Cependant, les fans de la finition précédente peuvent la commander sous le nom de « grand carrossier ». Techniquement, toutes les versions bénéficient du moteur Special Flash qui est passé à 60 ch. Fin 1960, les Simca Aronde Plein Ciel et Océane sont modernisées en les équipant de la meilleure mécanique disponible : le tout nouveau Moteur Rush Super. Si la cylindrée ne change pas, ce moteur à 5 paliers est plus agréable, fiable et gagne quelques petits chevaux peu perceptibles au volant. 

Beautés rares et plébiscitées, les Simca Aronde Plein Ciel et Océane sont des pièces recherchées dans la collection d'un amateur de Simca.

L'exemplaire présenté date du 06/04/1961, son numèro de série est le 1755364, la voiture est en carte grise française de collection et affiche 91 000 km au compteur. Il s'agit de la dernière année de fabrication de ce modèle, l'année suivante écoulera à la vente les stocks de 1961. La voiture est d'origine Suisse et a fait l'objet d'une restauration totale en carrosserie et en sellerie il y a 3 ans. La sellerie est magnifique en cuir, très confortable et apporte une excellente position au volant. Le tableau de bord a été repeint et tous les accessoires sont opérationnels. A noter que les panneaux de porte sont en parfait état également, le pavillon de toit n'est pas garni. Les tapis sont en bon état , tout est invitation au voyage.

La carrosserie est en très bon état, pas de rouille sur les bas de porte et bas de caisse, les alignements des ouvrants sont parfaits, les portes se ferment sans forcer et on appréciera la subtilité de jonction entre les fenêtres de porte et les petits déflecteurs arrières, d'inspiration américaine qui, quand ils sont baissés, donnent l'aspect tant souhaité des grands coupés américains sans montant. C'est une ligne magnifique ! la peinture est de belle facture et ne présente pas de défauts particuliers. nous ne notons pas d'éclats non plus, le toit de couleur blanche est également en très bon état. la voiture est assez particulière dans cette combinaison de colori, le toit est habituellement de couleur noire sur les Plein Ciel. Les chromes ont été refaits et sont en parfait état.

La mécanique a fait l'objet d'une révision complète , des factures à l'appui; le moteur tourne très bien , pas de fumées suspectes au démarrage, les filtres ont été changés, la pompe à essence est récente ainsi que les courroies d'accessoires. L'embrayage est opérationnel, on ne constate pas de fuites à la boîte de vitesse, la direction est franche et précise, les trains roulants ont été graissés comme il est recommandé, les cylindres de roues ont été changés. L'échappement est en très bon état; le pont arrière est en bon état, pas de bruits suspects ni de fuite.

Les soubassements sont sains , les planchers propres, la voiture est vraiment en très bel état et sera satisfaire un passionné ou celui ou celle qui aurait un coup de coeur comme ce fut souvent le cas à l'époque de la grande élégance française !

Notre avis

Incontestablement, une populaire française de grande classe qui a trouvé ses racines dans les conceptions américaines et chez GT VINTAGE, on est très fan !

Vidéo de présentation de la SIMCA PLEIN CIEL de 1961