Fiche technique

Marque TVR
Modèle 400 SE
Année 1989
Code | Type Roadster
Moteur V8 Aluminium
Cylindrée 3 948 cm3
Alimentation carburateur
Puissance 279 CH
Kilométrage 81 156 km
Boîte de vitesse Manuelle 4 rapports
Equipement capote, toit Targa, vitres électriques, direction assistée
Etat BE
Couleur peinture Rouge
Disponibilité Immédiate - dépôt vente

Historique

La 400SE était très similaire aux dernières 390SE, avec une cylindrée légèrement plus importante de 3 948 cm3 (contre 3 905 cm3). La carrosserie reprenait des éléments de la 390SE série 2, avec un nez plus arrondi et un grand carénage aérodynamique sous la caisse. Un capot moteur asymétrique permettait une ventilation nécessaire pour la bouillante mécanique. Enfin un grand aileron prenait place à l'arrière, d'une taille plus petite que le modèle «Bathtray» utilisé sur la 420 SEAC. L'aspect paraissait plus évolué que la version SEAC, les deux modèles souffrant cependant d'un important tunnel de transmission qui restreignait l'espace aux jambes et d'un radiateur volumineux indispensable pour ce gros moteur. Le côté positif était le « bruit phénoménal » et « l’accélération exaltante»3.

Les freins à disque avant ventilés et les roues de quinze pouces étaient montés de série, avec une direction assistée en option qui fut montée en série plus tard.

Descriptif

Voiture étonnante et peu connue, cette TVR a une très forte personnalité. Sur ces lignes un peu carrées et son avant qui ressemble de loin à un avant de FERRARI..., au démarrage, on est tout de suite surpris, elle chante fort. Le V8 Range Rover se manifeste avec enchantement et témoigne de sa présence, il cause fort ! il est rageur....

A son bord, on a l'impression d'être au volant d'une véritable voiture de sport qu'on a voulu équiper avec un intérieur luxe pour draguer le client lambda. Non, c'est bien une voiture de sport, son tunnel de transmission extrêmement large, vous éloigne de votre passager et vous enveloppe pour débattre avec la TVR.

La voiture a une accélération de fou et votre rictus va en dire long sur la bête. On a pris un plaisir fou à rouler avec cette voiture.

En possession de son historique depuis 2004 et la liste de ses anciens propriétaires, la voiture a festoyé dans les Charente au début après un séjour en région parisienne. L'entretien est suivi  et la facilité pour obtenir les pièces mécaniques donne à ce véhicule un usage facile sans retenus.

Seul l'échappement semble être la pièce la plus sollicitée en remplacement avec les silents blocs mais cela peut se comprendre...

En 2011, la voiture revient en région parisienne, dans les Yvelines, et reçoit un nouvel intérieur et un nouveau hard top. ainsi qu'une restauration de son tableau de bord.

Les factures de pièces sont enregistrées sur l'Angleterre où une mulititude d'acteurs sont présents pour l'entretien et le suivi de la TVR. Donc pas d'inquiétude dans l'utilisation de cette voiture.

La boîte fait l'objet d'entretien en 2012 ainsi que le train avant .

Le pare brise est changé en 2013 ainsi que tous les silentblocs de la bôite de vitesse.

La voiture n'affiche que 75 000 km en 2014 pour un entretien complet au niveau de son freinage et en 2015 avec un gros entretien du train arrière, la voiture n'affichant que 78 000 km.

En 2016, elle change de propriétaire qui est l'actuel, qui va l'entretenir  et ne fera que 4 000 km jusqu'à aujourd'hui. Le contrôle technique est favorable , la voiture est en carte grise normale.

Notre avis

Véhicule entretenue, factures à l’appui, véhicule très rare, 6 exemplaires conduite à gauche !

Vidéo de présentation de la TVR 400 SE de 1989