Fiche technique

Marque PLYMOUTH
Modèle ROAD RUNNER SUPERBIRD
Année 1970
Code | Type 440 SIX PACK
Moteur 8 cylindres
Cylindrée 440 ci - 7L2
Alimentation Triple carburateurs 2 corps
Puissance 395 ch
Kilométrage 33 790 km
Boîte de vitesse Automatique
Equipement Klaxon beep beep, direction assistée, air grabber
Etat TBE
Couleur peinture Marron mat
Disponibilité Immédiate - dépôt vente
Français

Historique

La Plymouth Road Runner a été commercialisée de 1968 à 1980, en passant par une grande diversité de modèles et continue à susciter un réel intérêt pour les collectionneurs. La plus belle époque du Road Runner fut celle de 1968 à 1971, années durant lesquelles elle était la plus puissante des « muscle cars » commercialisées aux États-Unis grâce à son moteur Hemi de Chrysler.

Le plus puissant moteur que la Road Runner possédait dans sa gamme, en option, était le Hemi 7 L (qualifié de « big block » car moteur typé longue course, c'est-à-dire que la course du piston est plus grande que son alésage; privilégiant le couple moteur à la puissance, et donc une plus grande fiabilité) de 425 ch. Ce moteur offrait à la voiture la réputation de prendre 13,5 secondes pour parcourir la dragstrip (piste de dragster, droite, de 402 mètres). Le roadrunner est souvent confondu avec la Plymouth GTX, qui est sa version haut de gamme conçue sur une base de Plymouth Satellite, lui donnant une assiette plus importante. Le Road Runner, contrairement à la Plymouth GTX était conçu sur une base de Plymouth Belvedere. La Dodge Super Bee de 1968 était l’homologue du Road Runner dans la division sportive de Chrysler, Dodge. Il existait aussi la Plymouth Superbird qui était un dérivé du Road Runner conçue pour la course de Nascar, aussi commercialisée. Elle se différencie du Road Runner par son long nez et son aileron arrière de grande taille. Le Road Runner était la plus puissante voiture américaine commercialisée à cette époque. Plus tard il perdit de sa vigueur après les premières réformes écologiques de 1971 qui signèrent la fin de l’époque des American muscle cars, la course à la puissance.

Descriptif

Venant de Suisse, ce Roadrunner a connu 2 propriétaires en France et a fait l'objet de grands soins. Un dossier complet sera remis au niveau propriétaire. La voiture est dans un très bon état et se présente avec une belle peinture, les stickers complets à l'effigie de l'oiseau de la Warner Bros, une sellerie parfaite avec une mécanique impressionnante et sur vitaminée.

A son volant, un sentiment d'extrême puissance vous titille pour aller chercher la pédale d'accélérateur et envoyer les Watts, car oui le bruit est envoutant et l'oiseau se cabre pour vous montrer que ce n'est pas uniquement un dessin animé, il y en a beaucoup sous la pédale ! Le freinage est puissant et la voiture est très souple à conduire, la direction assistée aidant fortement à manœuvrer ce Roadrunner. Les 2 échappements chantent à merveille et surprend quand le bolide a décidé de vous laisser sur place. Des voitures modernes d'aujourd'hui auront du mal à rivaliser.

La mécanique a une santé d'enfer et son entretien est évident. La voiture roule régulièrement et fait preuve d'une grande fiabilité ce qui est un gage de confiance pour un futur acquéreur qui veut rouler souvent et rapidement. La boîte de vitesse ne fait qu'un avec le moteur et ne souffre d'aucune fatigue.

A noter 2 points de corrosion sur l'aile ARG et un bas de caisse qu'il faudra surveiller !

Notre avis

Si vous voulez un muscle car fiabilisé, voilà une opportunité unique d'acquérir une légende dans une configuration exceptionnelle !

La vidéo ci-dessous vous présente ce muscle car qui est unique en France

English

History of the event

The Plymouth Road Runner was marketed from 1968 to 1980, with a wide variety of models and continues to generate real interest among collectors. The most beautiful era of the Road Runner was 1968-1971, when it was the most powerful of the muscle cars sold in the United States thanks to its Chrysler Hemi engine.

The most powerful engine that the Road Runner had in its range, as an option, was the Hemi 7 L (qualified as "big block" because the engine is typified long stroke, i.e. the piston stroke is greater than its bore; privileging engine torque over power, and therefore greater reliability) of 425 hp. This engine gave the car a reputation for taking 13.5 seconds to travel the dragstrip (402-metre dragster track, right). The roadrunner is often confused with the Plymouth GTX, which is its high-end version designed on a Plymouth Satellite basis, giving it a larger trim. The Road Runner, unlike the Plymouth GTX, was designed on a Plymouth Belvedere basis. The 1968 Dodge Super Bee was the counterpart of the Road Runner in Chrysler's sports division, Dodge. There was also the Plymouth Superbird, which was a derivative of the Road Runner designed for NASCAR racing, also on the market. It differs from the Road Runner by its long nose and large rear spoiler. The Road Runner was the most powerful American car on the market at that time. Later it lost its vigour after the first ecological reforms of 1971, which marked the end of the American muscle cars era, the race for power.

Description

Coming from Switzerland, this Roadrunner has had 2 owners in France and has been the subject of great care. A complete file will be submitted to the owner level. The car is in very good condition and comes with a beautiful paint, complete stickers featuring the bird of the Warner Bros., perfect upholstery with impressive mechanics and on vitamins.

At the wheel, a feeling of extreme power tickles you to fetch the accelerator pedal and send the Watts, because yes the noise is bewitching and the bird rears up to show you that it is not only a cartoon, there are many under the pedal! Braking is powerful and the car is very flexible to drive, with power steering strongly helping to manoeuvre this Roadrunner. The 2 exhausts sing wonderfully and surprise when the car has decided to leave you there. Today's modern cars will find it difficult to compete.

The mechanics have a hell of a health and its maintenance is obvious. The car runs regularly and is highly reliable, which is a sign of confidence for a future buyer who wants to drive often and quickly. The gearbox is one with the engine and suffers no fatigue.

Note 2 corrosion points on the rear left wing and a sill that should be monitored!

Our opinion

If you want a muscle car that is reliable, this is a unique opportunity to acquire a legend in an exceptional configuration!

The video below shows you this muscle because it is unique in France